La couleur du jambon serait-elle un indice de sa toxicité ?

     L'émission Cash Investigation, diffusée mardi 13 septembre dernier sur France 2, s'est intéressée au jambon. Ce produit très consommé en France n'est pas forcément aussi sain qu'on pourrait le penser.

20% des jambons sont gonflés à l'eau


      Les équipes de Cash Investigation ont encore travaillés durement. Dans leur dernier numéro « Industrie agroalimentaire : business contre santé », les journalistes de la chaîne sont allés voir comment été fabriqué ce jambon que nous avalons à toutes les sauces : Sandwichs, plats préparés, cakes...

On note un chiffre assez éloquent : 2 jambons sur 10 sont gonflés à l'eau !


      Les jambons les plus touchés seraient les aliments bas de gamme, le fameux hard discount. Cette méthode utilisée par les industriels pour augmenter le volume de la viande et augmenter le coût de revient toucherait en grande majorité la charcuterie que nous mangeons.


    Mais ce n'est pas tout. Pour que l'eau se fixe correctement, on injecte des polyphosphates. En trop grande quantité ces polyphosphates peuvent s'avérer très mauvais pour la santé. Souvent cachés au consommateur, ils sont maquillés par le terme « stabilisants ».
Toujours selon les équipes de cash investigation, les « jambons supérieurs » ou « jambons à l'ancienne » en contiendraient moins voire aucun






Et la couleur alors ? Plus le jambon est rose, plus l'industriel a travaillé le produit


      Méfiez-vous ! Pour obtenir un jambon bien rose, les industriels utilisent du sel nitrité, un mélange de sel et de nitrite de sodium, qui apparaît sous l'appellation E250.
Sans cet additif, le jambon aurait une couleur plus pale, tirant sur le gris. Cette additif serait inoffensif... A moins que les travaux de certains chercheurs voient le jour et révèlent que le sel nitrité pourrait jouer un rôle dans le développement du cancer colorectal.

Bon appétit quand même 😉



Partagez :

VOS COMMENTAIRES

    Soyez le premier à commenter

0 commentaires:

Publier un commentaire