Moins de sel, plus de vie !

Manger trop salé est mauvais pour la santé, ça on le sait déjà !
Ce qui est nouveau, c'est le constat qu'on fait des chercheurs Britanniques, il y a quelques jours : 10% de sel en moins sauverait des millions de vies.

Consommer moins de sel réduit le risque de maladies cardiovasculaires


     Cette étude, publiée dans le British Medical Journal, dit que réduire de 10 % la consommation de sel dans l'alimentation permettrait d'augmenter l'espérance de vie,
1,65 million par an le nombre de décès prématurés qui peuvent être imputés pour tout ou partie aux maladies provoquées par une surconsommation de sel. Si l'on en consommait moins, logique, le nombre de malades diminuerait, et leur taux de mortalité aussi. 




      Le calcul est difficile à faire mais on y arrive. Les chercheurs expliquent, en conclusion, que les sommes en jeu pour faire de la prévention et réduire la consommation de sel équivalent approximativement aux dépenses en médicaments destiné à prévenir les maladies cardiovasculaires !      Autrement dit, on dépense autant pour tenter de contrer les effets du sel sur la santé, que ce qu'il faudrait dépenser pour réduire efficacement la consommation de sel. 

     Un jeu qui n'est pas à somme nulle, puisque viendraient, en positif, s'ajouter les années d'espérance de vie gagnées, grâce à la prévention...

Partagez :

VOS COMMENTAIRES

    Soyez le premier à commenter

0 commentaires:

Publier un commentaire